Enrayer la crise économique : les propositions des Républicains

Lors de son intervention télévisée du dimanche 14 juin dernier, E. Macron a annoncé que l’ensemble du territoire passait au vert et que le confinement était définitivement derrière nous. 

Si l’épidémie de Covid 19 semble aujourd’hui sous contrôle, nous entrons de plein fouet dans la crise économique et il faut agir vite et fort pour relancer l’activité économique et protéger les Français les plus fragiles. 

Car selon les prévisions de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), publiées mercredi 10 juin, la France enregistrera l’une des plus fortes chutes du PIB au monde : entre - 11,4 % et - 14,1 %. 

Au 1er trimestre 2020, déjà, la France a connu la pire récession de tous les pays européens selon Eurostat. Avec un PIB en baisse de 5,8% en un trimestre, notre pays est encore plus frappé que l’Espagne (- 5,2%) ou l’Italie (- 4,7%). Au niveau national, le nombre de chômeurs a dépassé pour la première fois la barre des 6 millions.

Dans le Val-de-Marne, le chômage a augmenté de 2.87% en mars et de 3.59% en avril. L’économie départementale est fragile. L’annonce de la fermeture de l’usine Renault de Choisy-le-Roi, par exemple, est une mauvaise nouvelle pour les Val-de-Marnais. 

Des mesures ont été prises pendant la crise pour permettre à l’économie de passer le cap du confinement. Néanmoins l’ampleur de la crise économique qui s’annonce nécessite des mesures plus fortes.  

Pour tenter d’enrayer les effets de cette crise, il faut aller vite pour sauver les emplois mais aussi voir loin pour remettre en selle notre économie.

Le plan de relance que nous proposons est d'une ampleur inédite : il représente 10% du PIB.Pour les TPE et PME, notamment le petit commerce, l’hôtellerie-restauration ou l’artisanat dont le chiffre d’affaires a été particulièrement affecté, nous devons leur accorder une année blanche sociale et fiscale. Il est également proposé de soutenir le secteur de l’hôtellerie-restauration en réduisant la TVA. L’ensemble de la restauration qui représente près d’un million d’emplois devra à nouveau passer au taux réduit de TVA, en passant de 10% à 5,5%.

700 000 jeunes terminent cette année leur formation initiale et seront confrontés à des difficultés pour trouver un emploi en raison de l’augmentation des défaillances d’entreprises et du gel des embauches. Nous refusons que cette génération soit sacrifiée et nous proposons un dispositif tremplin pour tous les jeunes qui terminent leurs études et entrent sur le marché du travail : les premiers six mois de salaire des jeunes diplômés embauchés par les entreprises pourraient être pris en charge par l’État. Par ailleurs, nous proposons également un dispositif zéro charge pour les entreprises qui prennent des apprentis. 

Les Républicains proposent aussi un plan important pour l’accès à une alimentation de qualité pour tous les Français : réduction de la TVA sur 1 000 produits de première nécessité et sur la vente directe des produits des agriculteurs. 

Nous devons aussi bâtir une économie plus juste en soutenant l’économie sociale et solidaire qui représente jusqu’à 10% du PIB, en faisant de la participation et l’intéressement une ambition nationale pour tous les salariés et toutes les entreprises de France et en engageant une politique de grande ampleur pour lutter contre la fraude et les gaspillages (15 à 45 milliards par an de fraudes aux allocations sociales selon la commission d’enquête parlementaire).

Enfin, Les Républicains proposent également de construire une économie durable en lançant un grand plan de rénovation énergétique. Pour cela les travaux de rénovation énergétiques pourraient passer à un taux super-réduit de TVA (2.1%) et l’ensemble des travaux de construction et de rénovation pourraient passer à un taux réduit de TVA de 5.5%. La situation économique du pays doit être au cœur de nos priorités.

Nous devons collectivement porter un plan de relance ambitieux pour enrayer la crise. Conscients de l’urgence de la situation, Les Républicains sont aujourd’hui une force d’opposition constructive et proposent un plan de relance pour reconstruire une économie compétitive, souveraine, juste et durable.

©2021 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search