Rapport d'orientation budgétaire 2021 : un exercice pour rien !

Lors de la séance du 23 novembre les élus départementaux ont débattu des orientations budgétaires pour 2021.

Les élus LR ont d’abord fait remarquer que ce rapport d’orientation budgétaire arrive bien plus tôt cette année que les années précédentes. En effet, ce débat a lieu traditionnellement soit en décembre, et plus souvent en janvier comme en 2019, voire en février comme en 2018

Alors que les élus LR s’attendaient à un document dont le contenu devait avoir un caractère encore plus stratégique que les années précédentes considérant le calendrier électoral à venir, ils restent aujourd’hui sur leur faim car ce rapport ne trace aucune trajectoire budgétaire pour l’avenir.

« Ce rapport d’orientation budgétaire est donc bien différent de celui de l’année 2015, année des précédentes élections, où nous avions eu droit à un catalogue à la Prévert sur 17 pages de toutes les politiques menées par le département dont vous nous annonciez, Monsieur le Président, qu’elles seraient toutes reconduites, voire pour certaines accrues » a déclaré Olivier CAPITANIO, Président du groupe LR.

« Certes depuis, la forme et le contenu des rapports d’orientations budgétaires ont été encadrés par le décret du 24 juin 2016 qui s’imposent à nous. Néanmoins, pour prendre une métaphore sportive, si ce décret nous impose des figures imposées, il ne nous interdit pas des figures libres. Ce n’est visiblement pas le choix que vous avez retenu. De ce fait, à l’issue de sa lecture, on a franchement l’impression d’un rapport d’orientation budgétaire pour rien » poursuit Olivier CAPITANIO.

Si ce rapport d’orientation budgétaire ne nous apprend pas grand-chose sur les choix politiques du Département pour 2021, il nous confirme hélas que contrairement à vos affirmations la situation financière de notre Département est particulièrement dégradée.

Le rapport parle d’une dette « toujours maitrisée ». On peine à imaginer à quelle montant se porterait la dette si elle n’était pas maitrisée ?!

La dette départementale c’est :

  • Une dette qui a plus que doublée depuis 2008
  • Une dette qui s’élève à 690 €/hab contre une moyenne de 493 €/hab pour les départements de même strate
  • Une dette qui est 40% supérieure à celle des départements de même strate.

Effet boule de neige, cette dette nous coûte de plus en plus chère année après année. L’amortissement en capital de la dette s’élèverait à 72 M€. Avec les intérêts, c’est 86 M€ que nous devrons consacrer en 2021 au remboursement de la dette. C’est l’équivalent de plus de 3 collèges que nous remboursons aux banques chaque année !

En définitive, ce document ne nous permet pas de juger les trajectoires budgétaires à venir. Le budget primitif dont l’adoption est prévue dans seulement 3 semaines lèvera probablement le voile sur les projets de l’exécutif sortant qui propose uniquement aujourd’hui de poursuivre encore et toujours les mêmes politiques et des errements qui nous ont conduits là où nous en sommes.

 

>> Lire le discours d'Olivier CAPITANIO, Président du groupe LR 

©2021 Les Républicains du Val-de-Marne. Tous droits réservés.

Search